Pratique de la Somodie (pour les nuls)

comment pratiquer le rapport anal sans douleur

Pourquoi la sodomie est-elle une pratique aussi tendance ?

La sodomie, ou pratique anal, on en entend parler de plus en plus souvent, radio, TV, magazine.

Elle a longtemps été taboue en sexualité. Même si les mentalités ont évolué, la sodomie soulève toujours de nombreuses questions et inquiétudes, notamment sur la peur d’avoir mal. Nos conseils pour dédramatiser le sexe anal et le pratiquer pour la première fois.

Vous avez du vous en apercevoir, Depuis quelque temps, la sodomie s’invite de plus en plus dans les lits: plusieurs de mes amis la pratiquent, certains, même, ne jurent plus que par ça.

POURQUOI LA SODOMIE FAIT PEUR?

Se prendre des trucs dans le cul, ça ne s’improvise pas et ça demande de la préparation. Peur d’avoir mal la pratique de la sodomie. C’est normal. Le plus important c’est d’en avoir envie.

La pénétration anale est source de plaisir pour de nombreuses personnes qui l’ont essayé. La première fois est très importante, si elle se passe bien, alors il y a de grande chance pour que la sodomie devienne un nouveau jeu amoureux entre les deux partenaires.

l'hygiene est très importante avant un rapport anal

ATTENTION AU ACCIDENT

On parle ici de l’hygiène et de la propreté. Ils sont essentielles à la pratique de la sodomie. D’abord parce que c’est plus agréable pour les 2 partenaires. Pour cela, prendre une bonne douche. Vous pouvez utiliser une poire de lavement ou une sonde pour être nickel et pratiquer la sodomie de cœur léger.

Pratique de la sodomie la 1ère fois

Avant de vous lancer dans une pénétration anale, soyez sûr que votre partenaire en a envie, et qu’elle est d’accord pour essayer avec vous. Si elle refuse, n’essayez pas de la forcer, cela risquerait surtout de la dégoûter pour toujours, et ce n’est pas ce que vous voulez, si ?

Comme vous l’avez fait précédemment avec des caresses du doigt ou de la langue sur l’anus, la première sodomie doit être longuement préparée par des préliminaires torrides. Si votre partenaire apprécie l’anulingus, alors commencez par lécher délicatement son anus. Si elle préfère les caresses avec le doigt, stimulez-la comme elle aime. Prenez votre temps, humidifiez l’anus avec du gel lubrifiant et sentez le se décontracter au fur et à mesure de vos caresses. Votre partenaire vous guidera par des gestes ou des paroles, pour vous inviter à la pénétrer doucement avec un doigt.

Lorsque l’anus est suffisamment décontracté pour que vous puissiez y insérer le bout du doigt, lubrifier largement avec du gel lubrifiant votre index, et mettez une noix de gel à l’entrée de l’orifice, puis glisser délicatement votre doigt dans l’orifice avec de petits va-et-vient très lents. N’hésitez pas à utiliser votre langue pour stimuler le clitoris en même temps que vous rentrez votre doigt, pour augmenter l’excitation de votre partenaire.

Lorsque l’anus de votre partenaire est suffisamment préparé, choisissez une position confortable pour tous les 2. Voilà nos 2 préférées dans l’ordre de facilité :

  • Sur le dos : la plus facile car vous voyez tout ce qui se passe et avez un accès plus simple,
  • En cuillère : sensuelle, elle permet à la partenaire de contrôler l’angle de pénétration.

Evitez la levrette, pas toujours pratique ni confortable pour vous, l’amazone ou le lotus car vous ne pouvez pas contrôler facilement la pénétration.

Utilisez toujours du lubrifiant

Contrairement au vagin, la petite quantité de mucus produit par le rectum est insuffisante pour la pénétration anale. Par conséquent la sodomie doit toujours être accompagnée d’une bonne dose de gel lubrifiant. Les lubrifiants à base d’eau compatibles avec le latex des préservatifs et sont fortement recommandés.

Il existe même du gel anal spécialement étudié pour la sodomie. Ils sont encore plus lubrifiants, et contiennent parfois des agents antibactérien ou des substances pour décontracter l’anus.

lubrifiant special anal

Les derniers conseils avant le grand saut

  • Soyez en confiance : l’amour n’est pas un prérequis, mais le respect oui ! Il faut être avec quelqu’un qui vous mette en confiance.
  • Préparez-vous mentalement et physiquement : l’anus, comme chacun sait, c’est aussi l’endroit par lequel sont expulsées les selles (désolée d’être aussi triviale, mais c’est pour la bonne cause : votre plaisir). Donc, prenez une bonne douche et utiliser des poires de lavements ou sondes.
  • Capotez : le risque de transmission d’IST (infection sexuellement transmissible) ou de MST est plus important avec le sexe anal, donc, si vous n’avez pas fait de test avec votre partenaire il faut mettre un préservatif. Pas de latex, pas de « fesses-sexe »!
  • Lubrifiez : allez-y gaiement il faut que ça glisse…il existe aujourd’hui de très bon gel intime, et meme bio
  • Détendez : si la personne passive est tendue aussi bien mentalement que physiquement, cela peut être douloureux. Donc, il faut la/le détendre, aussi bien avec des mots qui rassurent qu’avec des caresses sur l’anus. Vous pouvez aussi commencer par insérer un doigt ou deux, ou seulement le gland du phallus, histoire de préparer son corps. Celui-ci a besoin de quelques minutes pour s’acclimater. Prenez-les ! et pourquoi pas utiliser du poppers pour faciler la pénétration anal.
  • Sachez dire stop à tout moment (et bien sûr non tout court si vous n’en avez pas /plus envie).

OFFRE SPÉCIAL NOEL - LIVRAISON OFFERTE DÈS 39€ Ignorer